60canards.com est né d’un mariage

Publié le par Isabelle Canivet et Jean–Marc Hardy
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Isabelle et Jean-Marc Hardy se sont unis le 21 mars 2014 à Chiny.

Nous avions marié nos entreprises et créons une agence unique en stratégie de contenu web et mobile.

Isabelle et Jean-Marc

Les sites web action-redaction.com, redaction.be et 60questions.net ont fusionné.

Découvrez notre nouveau site d’entreprise : 60canards.com.

60questions.net, action-redaction.com et redaction.be fusionnent et deviennent 60canards.com

60canards.com, c’est :

Rendez-vous prochainement sur ce blog pour des articles que nous choisirons d’éclairer systématiquement sous les quatre ou cinq angles qui font, à nos yeux, la réussite des sites web : référencement, ergonomie, qualité éditoriale, web analytics et management de l’information.

Nous vous souhaitons une belle année 2014, et serons ravis de vous rencontrer.

Isabelle et Jean-Marc.

Stratégie de contenu et Panda

Publié le par Isabelle Canivet et Jean–Marc Hardy
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Google Panda est un filtre appliqué régulièrement par Google pour lutter contre le contenu de faible qualité ou jugé non pertinent, mais aussi contre toute manipulation en vue d’améliorer son référencement.

Différents contenus et procédés sont visés :

  • Pages de contenu non pertinentes
  • Pages de résultats du moteur interne indexées
  • Forums et sites de questions/ réponses
  • Contenu dupliqué
  • Scraping
  • Fermes de contenu
  • Agrégateurs de contenu
  • Comparateurs de prix
  • Cloaking
  • Content spinning, etc.

Depuis toujours, Google a tenté d’offrir les meilleurs résultats par rapport à la requête de l’utilisateur.

Quelques-uns des critères de référencement

L’illustration « SEO en une image » publiée par axe-net.fr met clairement le contenu à l’honneur parmi d’autres critères, bien sûr. Nous y retrouvons le choix des mots clés, l’optimisation des critères de référencement sur la page elle-même, le travail sémantique sur les liens (rationalisation et libellés), l’actualisation et la fraîcheur du contenu.

Contenu, accessibilité, confiance et netlinking - critères de référencement en 2011

Conséquence : pour améliorer son référencement, il faut offrir du contenu utile et utilisable par la cible.

Adapter sa stratégie éditoriale

Produire du contenu, certes, mais inutile de rédiger tous azimuts : vous surchargerez vos serveurs, ralentirez l’indexation de vos pages et épuiserez vos ressources éditoriales… tout cela au final pour un contenu qui ne sera probablement pas mis en avant sur les pages de résultats.

Présenter du contenu de qualité, certes, mais comment faire ?

Identifier le contenu qui intéresse l’internaute

Qu’est-ce qui l’intéresse ? Quel sujet traiter ?

Allez dans Google Insights for Search (Google Tendances des recherches) et lancez une requête sur des sujets pressentis.

Prenons un exemple : vous devez rédiger un article sur la Belgique.
Vous hésitez entre la « politique belge » et le « chocolat belge ». Après vérification, vous voyez qu’en règle générale, en avril et en décembre, c’est le chocolat qui l’emporte.

Google Insights Belgique chocolat politique

Mais voilà qu’au 6 décembre 2011, après 540 jours sans gouvernement, la Belgique arrive enfin à un accord politique.
Que nous montre Google Trends ?
Le volume de recherche sur « gouvernement belge » connaît un pic au 6 novembre. C’est le thème politique belge qui intéresse l’internaute, malgré les fêtes qui approchent à grands pas, une période propice à la vente de chocolat. Les recherches se font essentiellement en Belgique.

Google Insights : pic de recherche sur politique belge en novembre 2011
Les recherches les plus fréquentes sont : belgique gouvernement, le gouvernement, le gouvernement belge, gouvernement fédéral, gouvernement de belgique, gouvernement fédéral belge, etc.

Les recherches en progression sont : nouveau gouvernement (record), le gouvernement, le gouvernement belge et le gouvernement wallon, etc.

Voici un zoom sur la période de recherche 2004-2011 : un pic est clairement affiché en décembre 2011.

En ramenant la recherche sur une période plus courte, soit 90 jours, on voit clairement le pic de consultation du 6 décembre et l’affichage d’un article (A) issu de Google Actualités : « Le gouvernement belge prête serment ».

Zoom sur les recherches des internautes en décembre 2011

Pic de consultation en décembre : l'actualité parle du gouvernement belge

Un autre outil vous donnera également les tendances locales extraites de Twitter : Trendsmap.

Les tendances de recherche locales en une prise d'écran

Adapter sa stratégie éditoriale à l’actualité

Que faire alors ? Adaptez votre ligne éditoriale à l’actualité. Mobilisez les rédacteurs pour couvrir l’événement afin de profiter des Query Deserves Freshness : dans cette mise en avant ponctuelle des résultats, Google privilégie le premier et dernier contenu produit par rapport à la requête de l’internaute.

Raccourcisseur d’URL pour mobile

Publié le par Isabelle Canivet et Jean–Marc Hardy
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Il existe des raccourcisseurs d’URL dédiés pour les URL mobiles. Quels sont les avantages d’une URL plus courte ?

  • Elle permet un encodage plus rapide sur mobile.
  • Elle réduit le risque de faute pour les écrans tactiles et claviers numériques.
  • Elle permet d’alléger les données stockées dans le code-barres en réduisant le nombre de caractères (de 50 % à 95 %).

Illustrons cela à l’aide d’un exemple :

Soit l’URL complète :

http://www.action-redaction.com/isabelle-canivet-biographie.htm

Nombre de caractères : 63
L’encodage de cette URL requiert 137 pressions sur un écran tactile.

Pour cette même URL, l’URL raccourcie standard (par exemple bit.ly) est : http://bit.ly/TQTjwM
Nombre de caractères : 20
L’encodage de cette URL non optimisée pour les mobiles requiert 40 pressions sur un écran tactile.

Pour cette même URL, l’URL raccourcie spécifiquement pour les mobiles est :
ad.ag/jwajmw
Nombre de caractères : 12
L’encodage de cette URL optimisée pour les mobiles requiert 13 pressions sur un écran tactile.
Nous constatons un gain sur un écran tactile de 124 pressions à partir de l’URL standard et de 28 pressions à partir d’un raccourcisseur d’URL standard !

Générez des URL raccourcies spécifiques pour les mobiles avec le service en ligne MobileTinyURL :

  • Ce raccourcisseur d’URL mobile gratuit peut être utilisé à partir du navigateur.
  • Il permet de générer des URL raccourcies au vol à partir d’une application mobile ou d’un site mobile.
    Il suffit de faire une requête http à http://mobiletinyurl.com/create/?url=<URL> où <URL> correspond l’URL entière que vous souhaitez raccourcir.
  • Ce générateur d’URL raccourcies permet même de générer le code QR.

Raccourcir une URL pour mobile

Un outil pour raccourcir les URL spécifiquement pour mobile : moins de fautes et gain de temps.

Not set et Not provided

Publié le par Isabelle Canivet et Jean–Marc Hardy
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Quelle est la différence entre Not set et Not provided que l’on retrouve dans Google Analytics ?

Not set

« Not set » (non paramétré) s’affiche quand Google Analytics n’a reçu aucune information pour la dimension sélectionnée, lorsqu’une donnée est perdue entre le clic et le tracking du côté des analyses. Toute visite directe ou depuis un site référent est indiquée comme « not set », car aucun mot-clé, ni contenu d’annonce, ni aucune information sur la campagne ne lui est associé.

Cela peut s’expliquer par un nouveau marquage de vos URL de destination AdWords. Google conseille alors de désactiver le marquage automatique et d’utiliser plutôt l’outil de création d’URL. Vous pourrez ainsi ajouter une balise à vos URL de destination afin de les définir en fonction de variables de campagne spécifiques que vous souhaitez voir apparaître dans vos rapports.

L’apparition de « not set » peut également s’expliquer dans les cas de redirection gclid (formule qui permet le marquage automatique) pour les mots-clés. Dans ce cas, le paramètre gclid ne fonctionne pas comme il le devrait. Cliquez sur l’entrée not set puis, dans le menu déroulant de segmentation par critères, sélectionnez Source, puis Support. Vous pouvez également sélectionner Page de destination dans le menu déroulant de segmentation par critères, si les critères Source et Support ne vous fournissent aucun indice sur le mot-clé manquant. Ces options de segmentation devraient pouvoir vous aider à préciser la source de ce mot-clé, afin de repérer le paramètre gclid de mot-clé qui ne fonctionne pas correctement.

Not provided

« Not provided » (non fourni) s’affiche quand un utilisateur arrive sur le site à partir des pages de résultats de Google qui, depuis 2012, est passé en mode de recherche crypté (SSL). Le cryptage ne permet donc plus aux outils d’analyse de récupérer les mots-clés entrés par les internautes, car ceux-ci basculent directement en navigation sécurisée https:// (les données sont alors cryptées). Il n’est pas rare de voir le volume « not provided » atteindre plus ou moins 40 % des termes référents !

Différence entre Not Set et Not Provided dans Google Analytics

 

 

 

 

 

 

Différence entre « not set » et « not provided »

La balise title pour mobile

Publié le par Isabelle Canivet et Jean–Marc Hardy
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Combien faut-il de signes pour que le title s’affiche dans son entièreté sur la page de résultats des moteurs sachant qu’un écran de téléphone mobile compte en moyenne 320 pixels de largeur ? Comment structurer la balise title pour qu’elle incite au clic et ne soit pas réécrite par Google ?

Longueur de la balise title pour un site mobile

Si vous voulez que le title s’affiche sans être tronqué sur la page de résultats consultée à partir d’un mobile (largeur 320 pixels), visez maximum 50 signes espaces compris ou 45 sans espace.

Pour que le title s’affiche sur une seule ligne, réduisez-le à +- 26 signes espaces compris ou 30 signes sans espace.

Comparez les balises title des sites de météo aux balises title du Figaro.
Lequel incite au clic ?

Title sur la SERP affiché sur un mobile : un tilte sur 1 ligne est plus incitatif que sur 2 lignes

 

Title sur la SERP affiché sur un mobile : 2 lignes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rappelons que pour un site web classique, Google préconise une longueur de title de 65 -70 signes, soit 7 à 10 mots (65 signes pour Bing), mots vides non compris (ex. : le, les, de, etc.).

En juin 2012, Google a annoncé qu’il réécrirait les balises title trop longues afin qu’elles ne soient pas tronquées sur les pages de résultats.

Structure de la balise title pour un site mobile

Si une balise title ne répond pas aux critères de pertinence de Google, il la réécrit.

Le title sur la SERP a été réécrit par le moteur : suivant, 02

Voici quelques points à respecter.

Structure du title cohérente sur toutes les pages du site.

Homogénéisez la structure de vos balises. La séquence et le contenu se présenteront différemment selon qu’il s’agit du title de la page d’accueil ou de celui d’une page interne.

Page d’accueil :

Nom de l’entreprise : Présentation des activités, services, produits
Exemple : 60canards.com : conseil et formation en stratégie de contenu / SEO

Page interne :

Titre h1 + (rubrique) + Nom de l’entreprise
Exemple : Référencement de site web mobile : bonnes pratiques – 60canards.com

Dans l’exemple du site mobile du Figaro, la balise title pourrait  être améliorée ! Plutôt que « LE FIGARO », le title gagnerait à afficher « Le Figaro : actualités – version mobile ».

Le title de la page d'accueil du site mobile du Figaro : incomplet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les balises title du site mobile de Le Point sont dupliquées sur la SERP. L’explication est simple : la balise title est la même pour toutes les pages du site mobile. Google se base alors sur le texte d’ancrage du lien pointant vers la page pour réécrire le title. Ici, les liens sont soit : Précédent, soit Suivant.

Les titles du site mobile de Le Point sont dupliqués

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots clés en début de title.

Si la requête de l’internaute ne s’affiche pas dans les 65 premiers signes du title, Google risque de le réécrire en se basant sur le texte d’ancrage qui pointe vers la page.

« Version mobile » ou » version classique » du site : précisez. La présence du mot clé « site mobile » ou « version mobile » dans le title informera l’internaute que le lien le mènera à la version mobile de l’entreprise et non à la version du site classique.

Mais attention ! Évitez d’utiliser les mots clés « site mobile » ou « version mobile » si le lien renvoie vers la page du site classique qui ne fait que la promotion du site mobile ou de l’application mobile. Vous frustrerez l’internaute.

La requête « lefigaro site mobile » retour un title « Le Figaro – Mobile ». Ce lien suggère que l’internaute accédera au site mobile du Figaro. Malheureusement, le lien mène à la page de promotion de l’application du Figaro qui, en plus, n’est pas optimisée pour l’affichage sur mobile. Frustrant ! Ce n’est qu’en consultant les sitelinks que l’internaute pourra accéder à la version mobile.

Le Figaro : Mobile, le title, laisse penser que l'on va accéder au site mobile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le title "Le Figaro - Mobile" mène à la page de promotion de l'application sur le site web classique

Le lien « Le Figaro – Mobile » redirige vers la page du site classique qui fait la promotion de l’application.

Géolocalisation : le type d’information la plus recherchée sur mobile.

Insérez des données géographiques telles que le quartier, la ville, la région et le pays, etc. dans vos balises title. Vous ressortirez mieux sur les requêtes géolocalisées. Optimisez également vos pages de contact : si vous avez une agence à Luxembourg et une autre à Paris, précisez-le dans le titre de la page.

Par exemple :

Agence Remich Centre – Contact – Luxembourg – BNP Parisbas
Agence Place de la Liberté – Contact – Paris – BNP Parisbas

Soignez vos balises title ! Elle sont un des critères les plus importants pour le référencement d’une page web.
Par ordre décroissant, la pondération est la suivante :

  • Balise title
  • Structure des titres (h1 à h6)
  • Popularité de la page
  • Présence de mots clés
  • Meta description incitative (améliore le taux de clics et donc, de trafic)
  • Volume la page : 200 mots
  • Réputation de la page
  • Cross-linking
  • URL
  • Balise strong
  • Niveau de profondeur de la page dans l’arborescence du site

Enfin, pour que la balise meta description d’un site mobile s’affiche en entier sur un écran de 320 pixels, limitez-la à +- 100 signes espaces compris ou 84 sans espace (versus 156 à 300 signes pour un écran d’ordinateur).

L’URL quant à elle comptera 35 signes si vous souhaitez qu’elle s’affiche dans son entièreté, toujours sur un écran de 320 pixels.

Outils gratuits pour tester l’affichage du title et de la meta description

Citons 2 outils qui sont une aide précieuse pour vérifier que les balises title + meta description ne sont pas redondantes et qu’elles incitent au clic : le plug-in Yoast pour WordPress et le site en ligne Seomofo.com.

Malheureusement, ces deux outils ne simulent la combinaison title + meta description que pour les écrans d’ordinateur, soit 70 caractères pour le title et 156 pour la meta description. Tenez-en compte.

Le Plug-in Yoast pour WordPress génère le title automatiquement et laisse la possibilité de le corriger manuellement. La prévisualisation du title + meta description permet de vérifier le rendu sur la page de résultats. Ce plug-in offre bien plus : possibilité de faire des redirections 301, d’insérer un lien vers une page canonique, etc.

Yoast pour WordPress : un excellent plug-in pour le SEO qui permet de simuler l'affichage du title et de la meta description

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’outil Google SERP Snippet Optimizer affiche une simulation de ce que le title et la meta description peuvent donner comme résultat sur la SERP.

Seomofo.com, un outil en ligne pour simuler l'affiche du title et de la meta description

Du QR code au contenu mobile

Publié le par Isabelle Canivet et Jean–Marc Hardy
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Le code-barres 2D, notamment le QR code (Quick Response), s’est imposé comme moyen de basculer facilement d’un support physique vers l’Internet mobile.

En scannant le code-barres à partir d’un journal, d’un objet, d’un écran ou de tout autre support de communication, le mobinaute peut accéder à des contenus mobiles depuis son portable : site web, vidéos, plate-forme de réservation en ligne, application, cartes, commentaires des internautes, etc.

UPC EAN code unidimensionnel et code QR (2D)

Un code-barres 2D, bidimensionnel, stocke les informations dans les deux directions et peut être scanné verticalement ou horizontalement, contrairement au code-barres universel de produit (unidimensionnel ou code-barres 1D).

Comment fonctionnent les codes-barres 2D ?

Pour lire le contenu du code-barres 2D, vous devez disposer d’une application sur le mobile qui puisse le scanner et le décoder (par exemple, NeoReader). Il suffit de positionner le code au centre de l’écran et assez loin pour qu’il ne soit pas flou (si la lentille est trop près, l’image ne sera pas nette et la lecture échouera).

Selon votre configuration, soit l’application se connectera automatiquement à l’Internet mobile, soit vous devez confirmer la connexion. Certaines applications permettent de personnaliser ses préférences telles que le pays, le sexe et l’âge, et obtenir des contenus personnalisés de l’Internet mobile.

Ouverture de l'application, scan du QR, décodage, affichage du contenu

L’application sur le mobile scanne et décode le code-barres pour en révéler le contenu. Les QR codes peuvent prendre des courbes artistiques et habiller de nombreux supports ! Accédez aux dessous en scannant le code QR.

Le code-barres en 2 dimensions peut contenir 7 089 numéros, contrairement au code-barres unidimensionnel qui ne peut en stocker que 30, ce qui permet de stocker différents types d’informations : texte, hyperlien, numéro de téléphone, SMS/MMS, e-mail, coordonnées (vCard ou meCard), dates de calendrier (vCalendar), etc.

Les formats de codes barres 2D les plus connus sont les suivants :

  • QR code : de forme carrée, identifiable par les trois zones de déclenchement uniques situées sur trois coins du code
  • DataMatrix : de forme carrée, caractérisé par deux bords distincts à gauche et en bas, représentant un L
  • Aztec : de forme carrée, construit autour d’une cible carrée située en son centre
  • ScanLife EZcode : code propriétaire de ScanBuy (format propriétaire, ne peut être lu que par sa propre application)
  • Microsoft Tag (ou HCCB, High Capacity Colour Barcode) : code-barres en couleur à haute capacité développé par Microsoft et utilisant des triangles de différentes couleurs à la place des carrés ou lignes en noir et blanc (format propriétaire, ne peut être lu que par sa propre application)

QR code, DataMatrix, Aztec, ScanLife EZ code, Microsoft Tag

Les codes-barres 2D les plus populaires.

Mener une campagne de code-barres 2D

Pour mener une campagne de code-barres 2D, vous aurez besoin :

  • d’un générateur de code-barres 2D (service web)
  • d’un lecteur de code-barres 2D (application de scan, parfois préinstallée)
  • optionnellement, d’un outil de tracking de code-barres 2D (service web)

Les lecteurs de code-barres 2D présentés dans le tableau suivant fonctionnent sur la majorité des mobiles.

Lecteurs de codes-barres 2D

Lecteurs de codes-barres 2D.

RedLaser et AT&T Code Scanner ont également des fonctionnalités de géolocalisation qui permettent de faire des comparaisons de prix dans les magasins locaux. Prenons l’exemple d’une grande chaîne de prêt-à-porter qui effectue une campagne d’affichage dans les abribus. Lorsqu’une personne scanne le code-barres 2D sur l’affiche, sa position géographique est détectée et les magasins les plus proches ayant le produit en stock lui sont indiqués sur un plan.

Vous trouverez en ligne des outils gratuits vous permettant de créer un code-barres 2D. Par exemple : le QR Code Generator de ZXing ou QRStuff.com. Choisissez votre générateur en fonction du format du code (QR, EZcode, Tag, etc.), des données stockées (SMS, lien, etc.) et du rendu (couleur, taille, type de fichier téléchargeable, etc.).

Générateur de Code QR est un générateur online de QR Codes vers des informations embarquées, des adresses de liens url, page profils Facebook et compte Twitter, adresse de contact, adresse postale géolocalisation Google Map, adresse email, sms, numéro de téléphone, produit d’application vers itunes store ou Android Market Google Play, clés wifi, marque page, payements via paypal.

Générateur de Code QR gratuit en ligne

Ce générateur de Code QR gratuit en ligne permet de créer des codes QR (flashcodes 2D).

Offrir un code-barre scannable

Offrez un code-barres 2D qui soit scannable par un large public. Évitez les codes complexes, contenant trop de données, ou trop petits.

Raccourcissez les URL pour limiter le volume de données à stocker dans le code. Certains outils sont conçus spécialement pour optimiser les URL mobiles. Soyez vigilant : les appareils photo des mobiles avec une résolution de moins de 4 mégapixels n’ont pas la capacité de scanner un code plus petit que 1″ × 1″ (soit 2,54 cm × 2,54 cm). Un appareil ne disposant pas d’autofocus (AF) aura les mêmes difficultés à scanner un code-barres 2D complexe, même s’il est plus grand de taille.

Afin d’assurer que chacun puisse disposer de l’information, en particulier les mobinautes qui n’ont pas d’application de lecteur de code-barres, fournissez toujours un autre moyen d’accéder à l’information : lien web, texto, e-mail, etc.

Une fois créée, l’image du code-barres peut être imprimée sur tous les supports, ce qui permet de drainer du trafic, de l’interaction et des conversions à partir d’un mobile, sous réserve qu’il soit connecté. Il faut néanmoins faire attention au contexte et à l’endroit d’apposition du code-barres, afin qu’il puisse être scanné correctement :

  • le plastique peut refléter la lumière
  • l’éclairage peut projeter des ombres
  • l’accès WiFi peut être très mauvais (par exemple, dans le métro), etc.

Enfin, même si les mobinautes scannent majoritairement les codes-barres à partir d’un support papier, 27 % des mobinautes l’ont utilisé à partir du site web sur ordinateur, selon une étude de ComScore datant d’août 2011.

L’utilisation des codes-barres n’en est qu’à ses débuts. Un mot d’explication peut s’avérer utile pour guider le mobinaute, par exemple sur ordinateur :

  1. Ouvrez ou téléchargez le lecteur X.
  2. Scannez le code à l’aide de votre mobile.
  3. Accédez à… ou… (expliquez l’action déclenchée suite au scan).

Avant de lancer la campagne, testez les différents paramètres : appareil photo du mobile (résolution et autofocus), application de lecteur, contexte d’utilisation (lumière, WiFi, ombre, surface d’impression, etc.), distance et durée du scan.

Mesurer l’impact d’une campagne de code-barres 2D

Combien de scans et combien de pages vues ont généré les codes-barres ? De quelle localisation provient ce trafic ? Quel est le support qui a généré le trafic ? Quel est le taux de conversion ?

Pour mesurer l’impact de vos campagnes, vous devez disposer d’un générateur de code-barres 2D qui inclut la fonctionnalité de tracking analytique. Il existe des outils payants ou gratuits. Certains, très basiques, ne feront que compter le nombre de scans. D’autres fourniront des données très détaillées comme les données démographiques, la répétition de scans, la géolocalisation, etc.

Incluez le code de suivi avant de raccourcir l’URL, ce qui vous permettra d’alléger les données stockées dans le code-barres.

Outils de tracking et gestion de code-barres 2D :

Les codes-barres constituent un lien entrant aisé pour l’utilisateur et créent du trafic généralement qualifié. Dans ce sens, ils influencent favorablement votre référencement.

Géolocalisation et rédaction web

Publié le par Isabelle Canivet et Jean–Marc Hardy
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Sur certaines requêtes (cinéma, café, épicerie, dentiste, etc.), Google propose des résultats Google Maps relatifs à l’endroit où vous êtes positionné. Il mise sur le critère de proximité, même si aucun nom de ville n’est saisi dans la requête. Pour ce faire, il géolocalise l’utilisateur grâce à son adresse IP, notamment.

Si vous souhaitez indiquer un autre emplacement géographique que celui proposé par Google, une fonctionnalité change location (changer de lieu) vous permet de le faire.

Insertion de repères géographiques

Les référenceurs ont toujours préconisé d’indiquer le nom de la ville, du pays, etc., par rapport à une activité, et ce, afin d’avoir d’être visible sur les pages de résultats des moteurs lorsque l’internaute lance des requêtes plus locales. Nous avions des titres comme Restaurant de pizzas à Etalle, province du Luxembourg.

Rédiger des titres pour la géolocalisation

Mais aujourd’hui, qu’en est-il des titres avec la prise en compte de la géolocalisation ? Faut-il encore insérer le nom de la ville et le pays dans les titres ? Ou rédigerons-nous des titres plus courts ?

La réponse est non, nous continuerons à insérer les données géographiques dans les titres des pages. Le Parisien cherchant un restaurant à Bruxelles lancera encore la requête : Bruxelles restaurant indien. Nous avons encore du pain sur la planche, d’autant plus si la boulangerie se trouve à Tokyo.

De manière générale, la page devra d’emblée livrer toutes les informations géographiques : adresse complète, numéro de téléphone avec code international, etc., d’autant plus dans le cas des services de proximité.

Améliorez votre géolocalisation sur Google

Les Google MyMaps (mes cartes Google), des cartes personnalisées, permettent d’indiquer des lieux et itinéraires qui vous sont familiers sur la carte, et ce, sous forme de texte, photos ou vidéo.
Vous pouvez en outre partager vos cartes avec d’autres utilisateurs.
Créer mes Google MyMaps sur Google Maps est très important pour la géolocalisation, car elles permettent d’améliorer le référencement local d’une entreprise.

Voici comment créer sa carte personnalisée Google MyMaps :

  • Connectez-vous à votre compte Google. Si vous n’avez pas encore de compte, créez-en un.
  • Créez une carte ou une nouvelle carte, ajoutez un titre et une description.
  • Ajoutez un avatar.
  • Faites pointer les liens que vous insérez vers votre site.
  • Spécifiez si votre carte doit être publique ou privée. Les cartes publiques seront indexées par le moteur de recherche Google Maps.
  • Créez des liens sur votre site web pointant vers vos cartes personnalisées et rajoutez des liens vers des pages connexes sur votre site qui fournissent des informations supplémentaires.
  • Personnalisez la bulle d’informations et les icônes pour vos repères.
  • Ajoutez les informations telles que les adresses et les numéros de téléphone.

Source :
Abondance.com
Google becomes more local (Google)

Analyse du trafic mobile

Publié le par Isabelle Canivet et Jean–Marc Hardy
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Dois-je concevoir un site mobile ou simplement optimiser mes pages ?

L’analyse du trafic vers votre site depuis les mobiles sert à savoir si vous devez concevoir votre site en l’adaptant aussi bien aux mobiles qu’aux ordinateurs, ou si le trafic justifie la création d’un site pour mobile distinct.

Notez que parfois, même si les visites à partir de mobiles ne représentent qu’une petite partie de toutes les visites, vous pouvez observer qu’elles génèrent un taux de conversion plus élevé et que la valeur moyenne des transactions effectuées depuis un mobile est plus importante. Dans ce cas, un site exclusivement dédié aux mobiles pourrait accroître encore davantage le nombre de transactions à partir de smartphones.

Pour analyser votre trafic généré par les mobiles, allez dans Segments avancés (en haut de l’écran à gauche) et sélectionnez uniquement Trafic sur mobile, dans les Segments par défaut. Le rapport Vue d’ensemble présente les visiteurs selon qu’ils ont accédé au site par le biais d’un mobile ou non.

Segmentation du trafic mobile - Google Analytics

Segmentez le trafic pour ne retenir que le trafic généré par les mobiles.

Pour l’exemple ci-dessous, on voit que 25 % du trafic est généré à partir des mobiles.

Trafic sur mobile


25 % du trafic est généré à partir des mobiles.

Puis, en comparant ce trafic avec celui de l’année précédente (2013 versus 2012), on constate une nette augmentation du trafic mobile : + 500 %.

Trafic sur mobile : comparaison 2012-2013

Le trafic mobile a augmenté de + 500 % en un an.

Dans ce cas-ci, il serait intéressant de pousser l’analyse plus loin afin de définir quelles pages sont consultées à partir des mobiles et quelle est leur performance. Vous pourrez en déduire s’il faut oui ou non concevoir un site mobile.

Updates Google dans les stats

Publié le par Isabelle Canivet et Jean–Marc Hardy
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Les mises à jour de Google ont-elles eu un impact sur votre trafic ? Que s’est-il passé avec votre trafic lors de la Xe mise à jour de Panda ou de Penguin ?
Votre trafic est en baisse : cette baisse coïncide-t-elle avec une période de vacances ? Que s’est-il passé sur votre site le jour de la Saint-Valentin ?

Téléchargez le plug-in Chartelligence (Chrome). Un simple clic dans les Google Analytics permet d’afficher différents événements au sein des rapports de trafic, directement dans le graphique. Vous pouvez ainsi facilement, et de manière très visuelle, faire le lien entre le trafic sur votre site et les événements qui pourraient expliquer ses variations.

Google Analytics: affichage des mises à jour de l'algorithme de Google sur le tableau de trafic

Une fois Chartelligence installé, un simple clic dans les Google Analytics permet d’afficher différents événements au sein des rapports de trafic.

Google Analytics: quand le knowledge graph a-t-il été introduit ? Quel impact sur mon trafic ?

Vous pouvez afficher les mises à jour Google : Panda, Penguin, changements d’algorithme.

En cliquant sur Amaze me, vous pouvez afficher entre autres les jours de fête, les périodes de vacances, certaines dates d’anniversaire, etc. Mais vous pouvez également sélectionner des données précises :

  • Mises à jour Google : mises à jour de Panda, de Penguin, changements d’algorithme
  • Vacances pour différents pays, dont la France
  • Evénements en relation avec l’économie, TV, avec le lancement du site, etc.

Google Analytics: affichage mises à jour Google dans statistiques de trafic

 

 

 

 

 

 

Une fenêtre s’ouvre et vous permet de sélectionner différents types d’information à afficher sur le graphique.

Comment faire pour afficher les mises à jour de Google ou des événements ?

  1. Téléchargez le plug-in Chartelligence
  2. Allez dans vos Google Analytics.
  3. Sélectionnez un élément de mesure (metric), par exemple, les visites.
  4. Cliquez à droite du tableau, sur l’icône représentant une petite ampoule.
  5. Une fenêtre s’ouvre et vous permet de sélectionner différents types d’information à afficher sur le graphique.
  6. Croisez les variations de trafic avec les événements affichés.

Google Analytics: la baisse de trafic est en relation avec Noël ?

La baisse de trafic pourrait être expliquée par la fête de Noël ?

En affichant les événements marquants et les changements d’algorithme, vous pouvez plus facilement comprendre certaines fluctuations de trafic. Cette analyse vous permet d’améliorer votre stratégie de contenu et, par conséquent, votre référencement naturel.

Pages mobiles et ranking potentiel

Publié le par Isabelle Canivet et Jean–Marc Hardy
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Où se trouvent vos pages stratégiques dans l’arborescence du site mobile, c’est-à-dire, à quel niveau de profondeur de l’architecture ? Combien de pages sont parcourues (ou crawlées) par les robots des moteurs de recherche ?
À partir de ces réponses, vous pourrez définir les pages qui ont un réel potentiel de classement (ranking) et qui vaudront la peine d’être optimisées, le cas échéant.

L’outil Botify.com vous permet de mener cette analyse.

Procédez comme suit :

  1. Dressez la liste de toutes les URL, puis catégorisez-les.
  2. Définissez le nombre de pages par niveau de profondeur.
  3. Vérifiez combien de pages sont crawlées par les moteurs (les logs du serveur du site indiquent le passage des robots).
  4. Confrontez le niveau de profondeur des pages avec le taux de crawl.

Les premiers niveaux ont plus de poids pour les moteurs et que le taux de crawl décroît rapidement en fonction du niveau de profondeur des pages. Si vous constatez que vos pages clés sont à un niveau de profondeur peu crawlé, vous devrez retravailler votre architecture !

Dans notre exemple fictif, la majorité des pages sont des pages produits ; ce sont également mes pages stratégiques. Elles se trouvent au 4e niveau de profondeur. Or, nous constatons que seulement 30 % des pages sont crawlées à ce 4e niveau.
D’autre part, seulement 30 % des pages du site du 4e niveau (le plus gros volume) drainent du trafic par le biais du référencement naturel.

Nombre de pages présentes par catégorie : quel est leur niveau de profondeur dans l'arborescence ?Définissez le nombre de pages présentes par catégorie.

 

Nombre de pages crawlées par niveau de profondeur dans l'arborescence du site mobile

Définissez le nombre de pages crawlées par niveau de profondeur.

 

Pourcentage de pages crawlées et non crawlées en fonction de leur niveau de profondeurConfrontez le niveau de profondeur des pages avec le taux de crawl.

 

Par ailleurs, vous pouvez calculer le nombre de pages actives sur votre site, c’est-à-dire les pages qui ont généré au moins une visite depuis les pages de résultats, et confronter les taux de pages actives et inactives.

Le nombre de pages actives diminue également avec le niveau de profondeur des pages. Plus une page est haute dans l’arborescence, plus elle a de chance d’être active.
Les moteurs ignorent de gros volumes de pages sur certains sites et le trafic provenant des moteurs (appelé aussi trafic SEO) se fait seulement une faible partie des pages.
Évitez donc de vous focaliser en premier sur l’optimisation des pages qui ne sont pas crawlées, donc pas indexées et, en l’occurrence, inactives.

Nombre de pages actives et inactives par niveau de profondeur

Confrontez le nombre de pages actives avec le nombre de pages inactives.

 

Pourcentage de pages actives et inactives par niveau de profondeur

Confrontez le taux de pages actives avec le taux de pages inactives.
Illustrations inspirées de www.botify.com

En conclusion, l’arborescence a un rôle clé pour le référencement. Une énorme partie du trafic SEO et des conversions repose sur la manière de présenter ses contenus ! Structurez l’arborescence du site mobile en privilégiant l’emplacement de vos pages stratégiques aux premiers niveaux !