La carte mentale de la rentrée

Publié le par
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Le commentaire de Jean-Marie a sonné comme un réveil matin strident après un profond sommeil. Il est temps de me remettre à l’ouvrage.

Il est vrai qu’en dépit d’une profonde passion pour mon boulot, je reste fondamentalement adepte du proverbe : « travailler pour vivre, et non vivre pour travailler ». Les vacances sont aussi l’occasion de prendre du recul. Laisser flotter ses pensées. Laisser surgir les nouvelles idées. Faire le point : Est-ce que mon activité tient toujours le cap ? Comment évolue la concurrence ? Comment évolue le Web ? Que faire pour rester performant ? Comment préserver sa passion pour un média qui évolue vers la maturité ? Quel horizon pointer ?

C’est dans cet état d’esprit que j’ai griffonné ma carte mentale de la rentrée, faite de résolutions à court ou moyen terme : création de nouveaux modules de formation (sur des thématiques que je ne révèle pas encore), rafraîchissement des modules existant, développement de services « e-learning », mise en ligne d’un jeu interactif destiné à titiller les webmasters sur leurs compétences, nouveaux partenariats,… Bref, une série de belles résolutions en attendant de me faire à nouveau déborder par le quotidien ;-)

Vous connaissez sans doute cette technique, appelée « mind mapping« , et qui consiste à produire de manière très spontanée un « arbre à idées ». Personnellement, je la trouve efficace.

Le graphe ci-dessus a été réalisé avec le logiciel FreeMind. Ce logiciel est gratuit, facile à installer et intuitif à utiliser. Je vous le recommande, bien que, personnellement, je préfère encore les cartes mentales griffonnées à la main. On gagne en spontanéité.

8 réflexions au sujet de « La carte mentale de la rentrée »

  1. Sanji

    Dommage que la carte ne soit pas dispo en « grand », voire au format Freemind (j’utilise aussi) ? A moins que ce ne soit volontaire…

    Répondre
  2. jmh

    @ Sanji : exact, c’est volontaire. Je ne désire pas livrer entièrement mon âme à la concurrence ;-)

    @ Aymeric : oui, tu n’es pas le premier à me titiller sur ce terrain. Il est parfaitement exact que mon site web n’est pas 100% conforme aux standards WAI, CSS et XHTML. Ca fait partie de ma to-do-list, mais pas en priorité numéro un. En termes de design, je pense tout de même être un cordonnier pas si mal chaussé. Quand on voit de quel triste accoutrement se parent certains grands maîtres.

    Répondre
  3. Matthieu Picano

    En parlant de triste accoutrement pour un grand maître (Jacob et son Useit), je me demande encore pourquoi cedit grand maître ne fait pas un effort de présentation. Que l’argument de l’accessibilité de Flash tienne encore pour ne pas utiliser les possibilités des effets de transitions, ok, mais pourquoi s’entête-t-il ainsi à volontairement afficher son mépris du design?

    Répondre
  4. jmh

    @ Matthieu : Effectivement, c’est étonnant. A tel point que certains se sont amusés à rafraîchir la page du grand maître. Voir http://www.builtforthefuture.com/reuseit.php. C’est très instructif.

    En réalité, l’élégance graphique n’est pas du tout incompatible avec l’ergonomie.

    L’attitude de Nielsen relève aussi un peu du snobisme (ou de l’ironie?). C’est parce qu’il s’est déjà fait un nom qu’il peut se permettre un look aussi négligé. Avec un tel design, un nouveau venu dans la cour des consultants n’aurait aucune chance de s’imposer.

    Ceci dit, il a droit à tout mon respect pour son oeuvre en faveur de la conception centrée sur les utilisateurs.

    Répondre
  5. Matthieu Picano

    @jmh: Merci pour le lien au sujet des propositions de redesign du site de Nielsen. Je suis allé y faire un saut. C’est effectivement très instructif, même si quelques uns des créateurs de ces « alternate take » ont mis depuis leur oeuvre à la corbeille.

    Je suis (évidemment) absolument en phase avec ta remarque sur la compatibilité de l’élégance graphique et de l’ergonomie.

    Je partage également ton avis sur le fait qu’un nouveau venu dans la cour des consultants ne pourrait s’imposer ou tout simplement être remarqué avec un design tel qu’affiché par J.Nielsen.

    Cependant, et en ce qui me concerne, comme consultant sans prétention, j’ai choisi d’utiliser une plateforme de blog grand public pour poster quelques messages, sans ligne éditoriale bien déterminée et surtout sans modification coûteuse en terme de temps au niveau de l’ergonomie et du design.

    Pourquoi? Simplement pour montrer que l’on peut faire simple et publier efficacement un blog tout en étant bien référencé, sans avoir un budget pharaonique.

    Est-ce que c’est réussi? Pour moi oui, dans la mesure où ça donne envie à mes clients de tenter l’aventure d’un blog!

    Qu’en penses-tu?

    Répondre
  6. jmh

    @ Matthieu : Oui, je trouve que ton choix tient tout à fait la route. Je ne le conseillerais pas à une agence de design web, mais pour faire son chemin comme consultant, je pense que la solution du blog se défend totalement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>