Faut-il tolérer les commentaires agressifs ?

Publié le par
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Même si je ne suis pas un fan du personnage, j’ai été saisi par l’agressivité des commentaires sur le blog de Loïc Lemeur, suite au mélange des genres (web et politique) qu’il s’est mis à pratiquer.

Cet acharnement fait naître en moi un sentiment de solidarité.

« No one kicks on a dead dog »

Personne ne s’acharne sur un chien mort, nous rappelle l’expression anglaise. Le succès et la renommée engendrent inévitablement des convoitises. Et, de fait, la consécration de Loïc Lemeur dans les palmarès de blogueurs français, aussi étonnante soit-elle, semble avoir attiré bien des jalousies.

« Les chacals aboient, la caravane passe », nous encourage un autre proverbe.

Néanmoins, l’agressivité fait mal. Les fausses allégations sont vite relayées. L’animosité nous éloigne du débat.

Illustrateur : JNL
Free Art Licence

Comment détecter les trolls ?

Les « trolls« . C’est le nom donné à ces personnes qui s’infiltrent dans les espaces de discussion pour faire de la provocation, en agressant l’auteur ou ses hôtes. Les trolls usurpent la liberté d’expression qui leur est donnée pour nuire à celui-là même qui leur donne la parole.

Vous reconnaîtrez généralement les trolls aux attitudes suivantes :

  • Faire du débat une affaire de personne (« Loïc, vous êtes détestable.« )
  • Retourner les visiteurs du blog contre son auteur (« Mais pourquoi venez-vous encore sur ce blog ?!?« )
  • Dévier du sujet (pour généralement glisser vers un thème très polémique, comme la liberté d’expression, et jouer les justiciers)
  • Réagir sur la forme (et moins sur le fond)
  • Insulter (« Asshole!« )
  • Usurper l’identité de l’auteur du blog (en se trahissant parfois par des fautes d’orthographe, dignes du niveau intellectuel dont font preuve certains trolls)

Les trolls agissent pratiquement toujours sous le couvert de l’anonymat. Le comportement d’un troll est donc la combinaison : agressivité + lâcheté + superficialité.

Dans certains cas, l’intention de nuire est telle qu’on peut soupçonner des intérêts concurrents. Vous savez, les conseils diaboliques abondent sur le Web ;-)

Faut-il faire taire les trolls ?

Les premiers logiciels de discussion électronique (« chat ») proposaient des fonctions « Kick » ou « Ban« , qui permettaient de tenir les participants déviants à l’écart, soit pendant quelques minutes, soit de manière définitive. Sur base de l’adresse IP des intervenants, le logiciel établissait un filtre automatique.

Pourquoi ces fonctions ne sont-elles pas reprises en standard dans les blogs ?

Certes, c’est la solution extrême. Je prône surtout une attitude transparente et respectueuse à la base. Face à un commentaire agressif, ma première réaction est le désamorçage.

Mais quid si le troll s’entête ?

Personnellement, même si cela va à l’encontre de l’opinion d’une certaine blogosphère, je revendique le droit de censurer un commentaire insultant ou manifestement déviant.
Vous voulez m’insulter ? Faites-le ailleurs que chez moi.

Sauf dans ce billet, où je vous autorise à jouer les trolls comme bon vous plaira… Allez-y, défoulez-vous ! Concours de gros mots à mon adresse ;-)

5 réflexions au sujet de « Faut-il tolérer les commentaires agressifs ? »

  1. Aymeric Jacquet

    Bonjour Jean-Marc, J’ai exactement la même position sur mon blog, et je me contrefous de l’opinion de la « blogosphère ». Alors, je supprime, je préfère parler de régulation que de censure. je donne beaucoup de moi dans mon blog, mes lecteurs viennent pour lire des sujets qui les intéressent, y répondre si l’envie leur prend, critiquer au besoin, ils ont bien sur le droit de ne pas être d’accord avec moi. Mais jamais la moindre insulte ou la simple provocation gratuite ne restera en ligne bien longtemps. Mon blog, c’est peu comme chez moi, et chez moi je fais un peu ce que je veux.

    Répondre
  2. Fred Lambin

    Des commentaires à la « bande des pétards pirate »

    J’ai été voir ce qui se cachait derrière le lien « conseils diaboliques » de ton billet. Ce mode d’emploi de la malhonnêteté se voit commenté par 27 interventions. Ce qui me frappe, c’est qu’elles cautionnent toutes l’auteur en le remerciant même pour les bons filons. Comment se fait-il qu’aucun bloggeur « du côté clair de la force » n’intervienne? Sans doute la peur d’être catalogué moralisateur. Ou le refus d’être associé à ce genre de gars de quelque manière que ce soit. Si tu as une autre explication, je suis preneur… Toujours est-il qu’il est dommage que les 27 adeptes n’aient aucun autre son de cloche. En parlant de cloches, joyeuse Pâques, comme on dit en ce moment.

    Répondre
  3. Monique

    Bonjour,

    Il y a deux choses que je suis incapable d’accepter dans une discussion, ce sont les insultes et la grossièreté. Je supprimerais donc sans regret ni hésitation de tels propos sur mon blog.

    Etrange… aucun troll ne profite de l’autorisation ! Mais il est vrai que le plaisir d’enfreindre des règles (qu’elles soient de savoir-vivre ou autre) n’existe justement que parce que c’est interdit ;-)

    Pour le concours de gros mots, mes préférés sont en patois borain et me viennent de mon grand-père : fât’ grisou (fât’ = mauvais, sale), fât’ godinette (synonyme du premier, Godinette étant le nom d’une veine d’un charbonnage tristement célèbre pour ces coups de grisou meurtriers) et fât’ diab’ à cornes (qui avait toujours le don de me faire rire).

    Amicalement, Monique

    Répondre
  4. Stéphane

    Bonjour, Je viens de moi-même de me faire traiter de connard (pas un mot de plus, pas un mot de moins) dans mon blog par un anonyme (évidemment) et je suis très fâché. Cela s’est passé via les commentaires de mon billet intitulé « Hasta la vista Saddam ». S’il est vrai que mes billets sont parfois provocateurs, limite bêtes et méchants, c’est avant tout pour susciter des réactions argumentées et pas pour me faire insulter. Inutile de dire que je suis tout à fait d’accord avec les commentaires d’Aymeric, Fred et Monique.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>