Monthly Archives « août 2008 »

A l’agenda

Publié le par Isabelle Canivet et Jean–Marc Hardy
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

A mon planning, ce mois-ci :

  • Une formation au parlement européen
  • Une série de formations « Ecrire pour le web » à destination des rédacteurs d’ARTE France (Paris)
  • Un accompagnement à la refonte d’un site intranet institutionnel (conçu de manière trop « journalistique » et pas assez « opérationnelle »)
  • Des recommandations en termes de stratégie éditoriale et d’ergonomie pour le site web du CIRB (Centre Informatique pour la Région Bruxelloise), avec une orientation client plus marquée
  • Une nouvelle maquette pour mon propre site web (mais il faudra trouver le temps de la mettre en oeuvre)

Débat autour de la rédaction web

Publié le par Isabelle Canivet et Jean–Marc Hardy
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Bon, l’été est déjà presque derrière nous, il est temps de reprendre ce blog en main, non ?

Alors, une info dans le domaine de l’écriture web : l’association e-criture vient de lancer un forum intitulé « Le grand débat autour de la rédaction web« .

Ce que je trouve fort intéressant, c’est que la discussion est canalisée autour d’un objectif bien annoncé : recueillir des témoignages et des idées à propos de tout ce qui freine les clients lorsqu’on leur propose de passer par un rédacteur web professionnel.

Les messages ne sont pas encore très nombreux, mais intéressants. Notamment une discussion autour de la question de la facturation : « La profession a-t-elle intérêt à normaliser les tarifs ? » ou « Est-il normal de facturer à la tête du client ? ».

A ce propos, j’avais écris ceci, il y a quelques années : « Arrêtez de facturer vos textes au kilo! »

Allez donc nourrir le débat si cela vous tente.

Centres hospitaliers en ligne : face à face

Publié le par Isabelle Canivet et Jean–Marc Hardy
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Prendre rendez-vous avec un spécialiste. Télécharger un plan d’accès. Préparer une hospitalisation. Consulter son dossier médical. Se faire une idée du confort d’hébergement et des tarifs pratiqués. Les sites web des centres hospitaliers ont de nombreuses fonctions à jouer. Or, pas mal d’entre eux continuent de se présenter de manière très austère.

Dans ce dossier, je place deux sites web face à face: centres hospitaliers en ligne.

L’article paraîtra prochainement dans la presse magazine (Inside) et sera envoyé à mes abonnés e-mail. D’ici là, toutes vos réactions sont bienvenues.

Lecture à l’écran et sur papier

Publié le par Isabelle Canivet et Jean–Marc Hardy
facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

C’est une question que je me pose depuis plusieurs années et qui était à l’origine de mon site www.redaction.be, devenu 60canards.com.

L’américain Jakob Nielsen reste un des premiers à avoir conduit des observations précieuses dans ce domaine. Dès 1997, il s’est intéressé à comment les gens lisent sur le web et comment faciliter cette lecture par une écriture adaptée.

Mais Jakob Nielsen n’est pas le seul à apporter de l’eau au moulin. L’Institut Poynter, une école de journalisme américaine, étudie, depuis plusieurs années, les comportements de lecture sur le web et sur le papier.

J’avais publié, en 2004, le résumé et l’analyse d’une de leurs études.

Plus récemment, d’autres tests ont été menés. Entre juillet et novembre 2006, 582 personnes ont été observées en train de lire deux sites web et deux magazines papier. Les résultats de cette étude sont disponibles en Anglais à l’adresse suivante : http://eyetrack.poynter.org/keys_01.html.

Personnellement, voici ce que je retiens de cette dernière étude :

  • Les gens lisent proportionnellement plus en ligne que sur papier. C’est la conclusion la plus marquante de cette enquête. Les articles en ligne sont davantage explorés jusqu’au bout que les articles papier.
  • La lecture a davantage de chances d’être méthodique (linéaire, de haut en bas, de gauche à droite) sur papier que sur le web. En ligne, les « scanneurs », au comportement plus imprévisible, sont aussi nombreux que les « méthodiques », tandis que les méthodiques continuent de dominer la lecture papier.
  • Des petits morceaux de texte, associés à des visuels, parviennent à capter efficacement l’attention. L’étude confirme ainsi la puissance des « micro-contenus » d’accroche.
  • Les photos et les grands titres attirent prioritairement l’attention sur papier. Tandis qu’en ligne, les éléments de navigation prennent parfois le dessus. C’est clair, sur Internet, on lit ET on navigue par la même occasion.
  • Les visuels qui font partie intégrante du contenu semblent efficaces. Dans un magazine papier, une publicité pleine page peut s’avérer moins percutante qu’un format plus petit intégré à la page. Ce qui paye, c’est la proximité avec le contenu éditorial !

Me voilà rassuré sur pas mal de choses que j’évoque lors de notre formation « Ecrire pour le Web ».